Diaspora

Djikié de Côte d’Ivoire : un peu d’indulgence et de respect pour les Djikié de France

  • Gato Jean PatriceChers frères et sœurs, l’article du frère Amé KOUDOU de ce matin 4 janvier 2016 m’inspire quelques réflexions que je ne peux m’empêcher de partager avec vous.

Je vous fais remarquer de prime abord que l’article incriminé a été immédiatement corrigé par l’équipe d’animation de zikisso.com en relation avec l’auteur. Ce n’est pas un signe de désordre à mon sens, comme le dit Amé KOUDOU. Néanmoins, sachez que les Djikié de France sont des femmes et des hommes qui peuvent se tromper, faire des erreurs comme tout humain. Ce ne sont pas des extra-terrestres. Il faut donc de l’indulgence et de la tolérance de votre part.

Et, je vous affirme que Monsieur ABIA Thomas, Président de l’association des ressortissants de la sous-préfecture de Djidji en France est quelqu’un d’ordonné et de responsable, sinon, les sœurs et frères de Djidji ne l’auraient pas élu à la tête de leur association.

Monsieur Amé KOUDOU écrit et je cite : « Respectez votre pays, respectez les institutions de votre pays ». Alors, dites-nous à quel moment le mot de souhait de bonne année du Président ABIA a manqué de respect à notre pays, a manqué de respect aux institutions de notre pays. Je ne vois aucune trace de ce manque de respect.

Poursuivant ses attaques le frère Amé KOUDOU dit : et je cite« Eh vous les Djikiés de France arrêtez de vous égarer et de vous ridiculiser ».

Avant d’aborder le fond de cette interpellation, je voudrais vous inviter à respecter les Djikié de France qui ont un profond respect pour vous. Que les débats que nous souhaitons tous sur zikisso.com soient emprunts de respect et de courtoisie. Ce site a été créé afin que nous puissions débattre et s’instruire mutuellement. Évitons donc le mépris et les insultes.

Sur le fond, j’invite les Djikié à lire l’article que j’ai écrit sur zikisso.com le 30 décembre 2015. Il y a donc cinq jours de cela. Et, le titre est: « De la dénomination de nos trois sous-préfectures ».

Dans cet article, j’essaie de démontrer qu’il n’est pas nécessaire de changer les noms de nos trois sous-préfectures.
Si vous lisez attentivement ce papier, vous vous rendrez compte qu’on n’est pas si égaré, si ridicule que ça. C’est vrai qu’à Zikisso, il y a un certain regard méprisant qui est porté sur ceux qui vivent en France. Mais, sachez que ce sont des Djikié à part entière. Chacun d’eux a ses ombres et ses lumières comme tout humain. Vous n’allez pas me faire croire que tous les Djikié hors de France sont des saints.

Par contre, je peux vous assurer une chose. Les Djikié de France sont des femmes et des hommes qui aiment profondément Zikisso, leur terre natale. Ils font tous les sacrifices imaginables pour leur région. Pour Zikisso, ils s’oublient souvent. Tout ce qu’ils entreprennent pour Zikisso, ils le font de façon volontaire et bénévole. Ils ont besoin de vos encouragements et de vos conseils. Car, ils ne demandent rien en contrepartie de ce qu’ils font.

Pour tout vous dire, j’ai relevé ces quelques points afin que chacun soit imprégné de l’esprit de zikisso.com. C’est notre place publique où nous venons prendre les nouvelles les uns des autres. Il faut donc éviter les propos désobligeants et insultants. Personne n’est infaillible. Il faut donc se donner la main, s’entraider en toute fraternité.

Les Djikié de France et les Djikié de Côte d’Ivoire forment les deux faces d’une même pièce. Notre devoir à tous est de faire en sorte que cette pièce reste solide. Nous y travaillons pour notre part.
Je vous renouvelle mes vœux de bonne, et heureuse année 2016.

Gato Gnagbè

Jean Patrice DJAGO dit Gato Jean

 

1 Commentaire

1 COMMENTAIRE

  1. djegoue

    5 janvier 2016 at 19 h 05 min

    AYOKA NANE GNON DJAGO PATRICE.

    Bien dit, et très bien dit, frère Jean- Patrice Djago. Merci de cette mise au point très importante qui nous rappelle l’esprit qui a guidé le créateur de zikisso.com. Ici, pas de place pour les invectives inutiles. Je suis le premier à exhorter les frères et soeurs à porter des critiques sur les actions de nos chefs,car sans critiques, pas de progrès. Mais jamais je ne cautionnerai les attaques de ce genre. Que notre frère Koudou Aimé ne se presse pas, car les erreurs dans l’exercice de son mandat, le président Zatchi Thomas en fera sûrement, et zikisso.com est prêt à publier les critiques et les interpellations par rapport à ses manquements, d’où qu’elles viendront. Je serai le premier à l’applaudir s’il intervient dans ce sens.

    Mon très cher frère Koudou, bienvenu dans le cercle des critiques constructives.Renseigne toi sur tous les présidents de nos associations ici à Paris, et si les preuves sont réunies, dis ce que tu penses de celui qui a pris l’engagement de diriger l’association dont il est le président. Tu es un Djikiyoh,et par voie de conséquence, tu as le droit de dire ce que tu penses concernant les activités de n’importe quel président de nos associations sur notre place publique, ta place publique, zikisso.com

    Cependant, je te conseille vivement de ne pas fermer les yeux sur les tas de manquements de là où tu vis,c’est à dire Zikisso notre région, où des chefs de villages ne font même pas à mes yeux, la moitié de ce qu’ils doivent faire.

    Un chef central qui s’arroge le droit de gérer sans partage l’argent des taxes sur le marché et celui des ventes des parcelles de construction, sans réaliser une seule oeuvre publique. Pas même une couche de peinture sur un seul bâtiment, et vous les regardez faire.
    Des chefs qui dirigent nos populations sans règlement intérieur, autorisant ainsi chaque habitant à faire ce qui lui plaît,que cela soit nuisible ou pas. Des enseignants qui agressent impunément leurs élèves dans la rue,des héritiers qui bradent les terres sans consulter les autres ayants-droit, un maire qui laisse la ville de zikisso dans la broussaille, voilà quelques pistes de ce que tu dois dénoncer sur zikisso.com.
    Ouvre donc bien les yeux, cher frère,car les dénonciations à mettre sur zikisso.com, il y en a à gogo ici comme là-bas.

    Je te salue et te souhaite une très Bonne Année 2016.

    Ton frère Alain Zadi Djégoué de Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top