Débat

A(JE)ZIF : FIN DE PARCOURS ?

Le président GNADOU & le Promotteur de développement durable, GAÉ MauriceSur Zikisso.com nous assistons à un intéressant débat sur “être ou ne pas être” de l’A(JE)ZIF soulevé par Dd. Goblé Légou et mené par une main de maître par Djégoué zadi Alain. La question de fond est la suivante : cette association doit-elle demeurer propriété de la sous-préfecture de Zikisso ou disparaître au profit d’une autre compatible avec la réalité?

Cette question, pour ceux qui suivent le débat sur notre site, a été soulevée ce week-end par Zadi Alain. C’est la trame de tous ses articles sur le sujet.

Comprendre :

Dd. GOBLÉ LÉGOU ZIKISSO ORIGINEL est posé sur son TRÉPIED, sa TRINITÉ (GBÉDÉ) qui est à la fois ses TROIS FILS et FILLES (GBÉDA). 1 ) – S/P de ZIKISSO, (DJI KI DJÔ), 2 ) – S/P de DJIDJI (DJI GÓ) 3 ) – S/P de GAGORÉ (GAGWÉLÉ) Le peuple DJKIYEU est UN (Kboh) et UN seul peuple. De LUI, il est fait naître TROIS (GBÉDA) qui ont le devoir de donner le bonheur à son peuple pour Amour, Gloire, et Beauté.

Dd. GOBLÉ LÉGOU
ZIKISSO ORIGINEL est posé sur son TRÉPIED, sa TRINITÉ (GBÉDÉ) qui est à la fois ses TROIS FILS et FILLES (GBÉDA).
1 ) – S/P de ZIKISSO, (DJI KI DJÔ),
2 ) – S/P de DJIDJI (DJI GÓ)
3 ) – S/P de GAGORÉ (GAGWÉLÉ)
Le peuple DJKIYEU est UN (Kboh) et UN seul peuple. De LUI, il est fait naître TROIS (GBÉDA) qui ont le devoir de donner le bonheur à son peuple pour Amour, Gloire, et Beauté.

  1. Au départ, l’AJEZIF était dédiée aux jeunes étudiants Ziki en France. Ne disions-nous pas Association des Jeunes Étudiants de Zikisso ou Ziki en France? C’était au temps où il fallait être étudiant pour avoir ses papiers.
  2. Puis est intervenue AJEZIF, association des Jeunes Zikistes en France, traduisons DjikiWouO en France.
  3. Ensuite, il y a eu JE (Démocratie) = AJEZIF – AZIF, reflet du combat démocratique en Côte d’Ivoire, fruit du multipartisme ambiant. les luttes de domination et les pulsions dérivées venaient d’être mises sur la place publique. Le président d’alors, Tébi Ablé Joachim alias Ablé Suku du camp des conservateurs de l’association (parti) unique était confronté à Goblé Légou alias Gbéglé Zoulou du camps des démocrates. Cette confrontation fut à l’avantage du premier donc des conservateurs, non sans mal : AJEZIF vécu sans l’idée AZIF, mollement (-AZIFA).
  4. Enfin, beaucoup de ceux qui fondèrent l’AJEZIF devinrent pour le bonheur de notre belle localité Zikisso, des heureux papys ou mamys et à la retraite actuellement pour services rendus. Hier, nous avions un A(JE)ZIF pour une seule sous-préfecture. Aujourd’hui, nous avons toujours un A(JE)ZIFpour 3 sous-préfectures (Zikisso, Gagoré et Djidji). Djidji et Gagoré se sont organisés respectivement en association, A.R.S.D.P.F (association des Ressortissants de la Sous-Préfecture de Djidji en France) et le Copil de Gagoré (Comité de pilotage de Gagoré). Il nous reste la sous-préfecture de Zikisso qui fera sortir son bagnon le 31 octobre prochain.
    Djégoué Zadi Alain : je répète que l’A.JE.Z.I.F est une association qui a été créée pour gérer la diaspora d’une et une seule sous-préfecture qu’on appelle Zikisso.

    Djégoué Zadi Alain : je répète que l’A.JE.Z.I.F est une association qui a été créée pour gérer la diaspora d’une et une seule sous-préfecture qu’on appelle Zikisso.

  5. La sagesse et la fraternité triompheront si nous les attendions pour aller ensemble emprunter  la voie filiale du succès. Ils sont nos frères aînés dans l’échelle des sous-préfectures en Côte d’Ivoire.

Zikisso.com demande pour éviter l’irréparable, de reporter l’élection du 24 octobre prochain. Attendre sagement celle du 31 octobre, participer à sa pleine réussite, enfin réfléchir à l’existence de l’A(JE)ZIF est le meilleur service que nous pouvons rendre à la région de Zikisso ou de l’Iroko selon, aussi bien, aux générations futures qu’à nous sincèrement et équitablement.

Wha Kbatey Gboh,

GNADOU DANO ZADY

GNADOU DANO ZADY

 

2 Commentaires

2 Comments

  1. ALAIN ZADI

    ALAIN ZADI

    13 octobre 2015 at 19 h 49 min

    LE PRESIDENT ARMEL THOMAS AUX PIEDS DU MUR.

    Au boulot, président, et bonne chance!
    .
    A peine installé dans son fauteuil que le président de l’A.R.D.S.P.F doit résoudre la plus grande problématique de son association. Cette problématique, c’est la création ou non d’une deuxième association des filles de la sous-préfecture de Djidji en France.

    Si le président laisse une deuxième association voir le jour, ce sera le début et la fin de son association. Pour moi, il doit user de son autorité pour éloigner cette idée porteuse de division et de querelles interminables.

    Voici ce que je ferais si j’étais à sa place. Des deux choses l’une.

    Je convoquerais les deux parties à une table de négociation et je leur proposerais ceci:
    soit toutes les tendances se fondent dans l’A.F.D.F dirigée par madame Zokou, et entament les réformes qui s’imposent avant d’organiser une nouvelle élection à laquelle elle serait candidate si elle le désire.
    Soit je proposerais la dissolution de cette structure pour en créer une nouvelle à laquelle chaque partie pourra se sentir à l’aise. Je ne vois aucune autre issue à ce problème.

    Alors, président, à toi de jouer.

    Ton frère alain Zadi.

  2. Gato Jean Patrice

    Gato Jean Patrice

    14 octobre 2015 at 0 h 41 min

    Élection du Président “AJEZIF”

    L’AJEZIF est une association qui a été créée par et pour une seule Sous-Préfecture en l’occurrence: ZIKISSO. Après plusieurs décennies, la région de ZIKISSO a été divisée en trois Sous-préfectures qui sont: ZIKISSO, GAGORE et DJIDJI. Aussi, les statuts de l’AJEZIF doivent être adaptés à la nouvelle configuration avant une éventuelle élection de Président. C’est pourquoi une délégation de Zikisso est allée saisir les Présidents de GAGORE et de DJIDJI en France pour leur demander de sursoir à cette élection le temps que ZIKISSO s’organise. Cette demande a été rejetée d’un revers de la main par DJIDJI et GAGORE car, l’élection a lieu très bientôt. Je trouve cela regrettable. En effet, on aurait pu prendre le temps de réflexion nécessaire pour adapter les statuts de cette association pour un nouveau départ. Je suis fondé à le dire car j’ai été parmi les concepteurs des statuts actuels que je trouve caducs. Mais, je ne désespère pas. Il nous faut nécessairement un grand débat au niveau de toute la communauté pour définir des orientations adéquates à l’association. Ce n’est qu’après ce débat qu’on pourra désigner une représentation légitime de la région de ZIKISSO en France.
    Fraternellement
    Gato Jean Patrice

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top