Art & Culture

À PROPOS DE L’AFLAZI

Dd. GOBLÉ-LÉGOU Woueuly Gouli Sagnon.

Dd. GOBLÉ-LÉGOU
Woueuly Gouli Sagnon.

En langue HÉNA, la femme est appelée : “HON NON ou bien WINNÈ, traduit : “la dotée du pouvoir d’apporter, de saisir ce qui donne la PAIX, la JOIE, la LUMIÈRE, le RAYONNEMENT, etc. ..”
Ainsi l’Association des femmes et filles de ZIKISSO est dénommée : Association des Flamboyantes de Zikisso, (AFLAZI).
AFLAZI, traduit : “soyons pour ce qui est bon. glorieux, magnifique — attrapons, soyons toujours d’accord pour ce qui prime, etc. ..
A = Hâgné = nous, notre, nos, nôtre.
Fla = attraper, saisir, peigner (peigne), etc…

En langue HÉNA, on appelle la France , AFLASCÉ, traduit : “eldorado, paradis terrestre, etc…
A et Fla = voir précédent. _______ Scé = Sé = ce qui est saisissant, agréable ; vision & lumière.
Zi (ce n’est pas Zi de Ziiiiiiiii) mais Zi de DJI .comme Djikoh = Zikoh = pouvoir, superbe, etc…

FLAMBOYANTES , traduit : “saisissons, attrapons toujours le meilleur de souhaits, voeux”
Fla = attraper, saisir, etc…
Bô = grâce, bonheur, etc…
Ya = demander, discerner, vouloir, etc…
Té= Téé YouaYoua = juste, bon, clair, etc…
Mon salut à toutes.

Dd. GOBLÉ-LÉGOU

Woueuly Gouli Sagnon.

 

1 Commentaire

1 COMMENTAIRE

  1. ALAIN ZADI

    ALAIN ZADI

    30 novembre 2015 at 12 h 54 min

    INVESTITURE DE MADAME VASSOU: CE N’EST QUE JUSTICE RENDUE.

    Sur cette terre des Hommes, la seule chose qu’on ne peut jamais éviter ni modifier, c’set notre destin. Il est patient, sans aucune forme, inodore, mais il existe. C’est lui et lui seul qui sait si oui ou non nous allons arriver là où nous allons.

    L’investiture de madame Vassou a été retardée par les forces du mal, mais celles-ci ne pouvaient jamais l’empêcher de s’accomplir. Aujourd’hui, c’est chose faite.J’invite donc toutes celles et tous ceux qui ne croient pas au destin de revoir leur copie en évitant de magouiller dans les missions qui leur sont confiées.

    J’étais personnellement présent à la dernière réunion relative à l’élection dont notre soeur madame Irène Vassou est sortie victorieuse. L’ordre du jour de cette réunion était ” présentation des candidates”.

    En prenant la parole, la présidente de séance avait commencé par nous rappeler l’ordre du jour. Ensuite,elle avait remercié madame Vassou d’avoir accepté de se représenter à une nouvelle élection après le désistement de son adversaire,madame Pauline Guédégué. Pendant qu’elle parlait, je n’avais de cesse de regarder l’intéressée, et je sentais en elle l’impatience de dire quelque chose.

    Prenant la parole, madame Vassou avait immédiatement démenti cette allégation, en disant clairement ce pour quoi elle était venue à cette réunion. Elle était venue pour se faire proclamer vainqueur de l’élection, ou bien se faire remettre son dossier et sa caution. Mais de l’avis de votre serviteur, un troisième scénario était possible, qui serait de faire l’élection avec elle et elle seule comme candidate, chose tout à fait normale puisqu’elle n’avait jamais souhaité ni provoqué le retrait de son adversaire.

    Madame Vassou était très furieuse ce jour-là et elle avait tout à fait raison, car le comportement du comité électoral à son égard frisait la moquerie, la foutaise et le manque de respect. Mais moi, je n’étais guère surpris ,sachant depuis longtemps ce que le comité était entrain de préparer. Je n’étais pas surpris, mais j’étais fort choqué de constater que ce comité, composé de personnes à qui je faisais totalement confiance, était entrain de mettre en pratique ce que je savais déjà, preuves à l’appui.

    Après l’intervention on ne peut plus fracassante de madame Vassou, un silence de cimetière d’au moins une minute s’était emparée de toute la salle. Et le comité de reprendre la parole pour demander au public de l’aider à lui demander pardon, sans toutefois préciser dans quel sens.

    Malgré tout, des voix s’étaient élevées pour s’exécuter. A la deuxième, madame Vassou avait répété sa décision irrévocable, en ajoutant que la seule élection qui l’avait intéressée était celle qui avait été suspendue inutilement,car le désistement d’une candidate au cours de la campagne n’avait rien d’anormal ni de scandaleux. Devant l’insistance des intervenants, votre serviteur avait pris la parole pour demander à la présidente du comité dans quel sens les gens lui demandaient de revenir sur sa décision. Etait-ce pour lui dire de ne pas retirer son dossier parce qu’elle allait être enfin proclamée vainqueur comme elle le souhaitait, puisqu’elle dit n’avoir jamais été contactée pour une nouvelle élection?

    Comme réponse à ma question,la présidente avait dit qu’elle souhaitait que madame Vassou se représente à cette nouvelle élection.
    Surprise et scandalisée par ce qui se passait, madame Delphine Djohoré, la nouvelle candidate, avait pris la parole pour s’en indigner et dire publiquement qu’elle retirait à son tour sa candidature,afin que la tension qui était réelle prenne fin.

    Alors, jugez-en vous-mêmes, chers lecteurs de zikisso.com. Madame Vassou était élue il y a de cela belle lurette, et les forces du mal avaient tenté de l’en empêcher, mais voici que le destin en a décidé autrement. Cette leçon, vous l’avez pigée, j’espère.

    Salut à tous, et que Dieu bénisse la présidente de l’AFLAZI à qui j’adresse mes félicitations et mes voeux de réussite.

    Votre frère Alain Zadi de Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

To Top